Ce n’est qu’un au-revoir đŸŒč

5 ANS DÉJÀ.

 5 ans que ma quĂȘte sur l’identitĂ© fĂ©minine m’a menĂ©e vers le continent noir de l’entreprenariat. 
[ = se dit d’un continent inconnu. Â« La femme, ce continent noir… Â» Freud]  

5 annĂ©es de ma vie consacrĂ©es Ă  rechercher comment entamer le dialogue avec d’autres femmes, les muses, mes muses, les inviter Ă  se regarder dans le miroir, Ă  se re-lier Ă  leur fĂ©minitĂ©, Ă  se sentir fiĂšres et libres d’ĂȘtre des femmes – aussi dĂ©sirantes que dĂ©sirĂ©es.

Vous connaissez l’histoire. Ca a commencĂ© par un blog, puis un eshop de lingerie multi-marque. Sur ce chemin, j’ai rencontrĂ© une autre pĂ©lerine : GeneviĂšve, obsĂ©dĂ©e par la reprĂ©sentation du corps fĂ©minin. On a poursuivi l’exploration ensemble avec le service que vous connaissez aujourd’hui : un sĂ©lection surprise de lingerie Ă  essayer chez vous.

On a rĂ©ussi. Vous ĂȘtes plus de 2500 en un an Ă  nous avoir confiĂ© votre shopping, plus de 30 000 Ă  nous suivre. Le jour oĂč MĂ©lanie nous a Ă©crit que »pour la premiĂšre fois de ma vie je me suis regardĂ©e autrement »,  je me suis dit que mĂȘme si tout devait s’arrĂȘter, je ne regretterai jamais rien. 

Seulement, aujourd’hui on se retrouve devant une montagne Ă  escalader. Pour vous sĂ©lectionner la lingerie la plus adaptĂ©e Ă  vos goĂ»ts et votre morphologie, il faut d’abord aller la dĂ©nicher et la stocker. Sur tous les styles, toutes les tailles, toutes les morphologies. Les hauts, comme les bas. Notre caverne d’alibaba coĂ»te cher. Pour gĂ©rer l’augmentation de volume, nous avons Ă©galement besoin de dĂ©velopper la plateforme technique pour automatiser tout ce qui peut ĂȘtre industrialisĂ©, et concentrer l’effort humain sur le lien Ă©motionnel. Total : 600 000 euros de levĂ©e de fonds Ă  gravir. Les investisseurs professionnels attendent encore des preuves, en attendant nous utilisons nos mains, nos pieds et surtout notre coeur.

Mais nous aussi nous sommes des #bastagirls. On a consacrĂ© jusqu’ici plusieurs annĂ©es, toute notre Ă©nergie, toutes nos Ă©conomies, parfois un peu notre santĂ© mais nous voulons garder intacts notre enthousiasme et nos rĂȘves. Alors on va prendre un autre chemin.  C’est dĂ©cidĂ©, Miroir de Muses c’est fini. On ferme. #bastamoment.

VoilĂ , on est libres, on est fiĂšres, et surtout, on est reconnaissantes. Reconnaissantes envers tous ceux qui ont rendu cette belle aventure possible : vous bien sĂ»r,  nos  investisseurs bienveillants, nos marques favorites, nos partenaires engagĂ©s, et tout ceux qui ont fait partie de l’Ă©quipe, pour quelques mois ou quelques annĂ©es.

Maintenant on peut tout recommencer Ă  zĂ©ro, avec vous. On poursuit le chemin sur les rĂ©seaux sociaux. Vous nous suivez ? C’est par ici (facebook) et par lĂ  (instagram) . On a besoin de vous pour continuer la rĂ©volution des #bastagirls.

Merci. Merci encore pour toute votre confiance, votre soutien, et pour vos mots doux. Ca compte vraiment beaucoup pour nous. 

Je vous embrasse,

Margot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *